Les nouvelles de l’ate­lier

C’est un grand plai­sir pour moi d’ani­mer mon atelier à Mande­lieu. Après un démar­rage à Éden Parc en janvier, un deuxième groupe a été créé aux AVF (Accueil des Villes Françaises), suite à une rencontre très amicale avec la prési­dente de cette asso­cia­tion.

Nous travaillons en petits groupes, très moti­vés. Débu­tant par une série de cours « basiques », nous passons aux travaux pratiques à Éden Parc et dans peu de temps aux AVF égale­ment.

Après les premières approches du langage ciné­ma­to­gra­phique, les réac­tions sont inva­ria­ble­ment : « Andréa merci ! Depuis que nous t’écou­tons, nous ne regar­dons plus la télé ou des films de la même façon. » J’en suis ravie, car ouvrir les yeux, aider à comprendre un peu mieux la signi­fi­ca­tion des images, préser­ver son sens critique, tout en restant capable d’émer­veille­ment, est mon but. Sans oublier que ça permet aux parti­ci­pants de se lancer dans la créa­tion audio­vi­suelle person­nelle et de qualité, sans angoisse. Certains ont accu­mulé des vidéos de leurs voyages ou événe­ments fami­liaux et ne savent pas que faire avec, un autre a un projet d’ac­com­pa­gner avec sa caméra la nais­sance de son futur petit-fils ou fille. Encore d’autres veulent mettre la vidéo au service du théâ­tre… Les idées et moti­va­tions sont variées et dans mes deux ateliers je mets tout le monde sur la même longueur d’onde, en leur appre­nant l’uti­li­sa­tion de l’image, le son, le tempo, le texte, etc., etc. Pour ces adultes non profes­sion­nels, c’est très encou­ra­geant de savoir « comment faire ».

Je réflé­chis égale­ment sur un projet de « stage, spécial montage », pour ceux qui sont déjà en posses­sion des bases, mais ce n’est qu’un projet pour le moment…

2 réflexions au sujet de “Les nouvelles de l’ate­lier

  1. La passion ne peut que se trans­mettre, l expé­rience et le vécu nous donnent, à nous débu­tant, une envi folle de progres­ser
    Bravo Andrea ne change rien, c est parfait

Laisser un commentaire